Cocktail Canada: La version «réelle» des faits

140 0

Cocktail CanadaLa version «réelle» des faits
Les artistes musiciens burkinabè Imilo Lechanceux, David Le Combattant sont au centre d’une violente polémique sur les réseaux sociaux notamment Facebook. Il est annoncé que les artistes ne vont pas prendre part à l’émission « Cooktail » au Canada dont le producteur n’est autre que Mascotte Joseph Tapsoba, bien connu dans le milieu culturel et du grand public. Participeront ou ne participeront-ils pas à Cooktail au Canada ? Mascotte tente-t-il de les écarter? Quel regard le public porte sur cette émission? Quel avenir pour Cooktail? Telles ont été les nombreuses réactions des internautes le week-end passé. Pour « couper court », nous avons tenté de rentrer en contact avec toutes les parties concernées de cette « crise », les artistes (Imilo Lechanceux, David Le Combattant), l’animateur vedette et producteur de Cooktail, Mascotte et bien évident les organisateurs du côté du Canada (même si nous n’avons pas récolté grand-chose).

Notre périple nous a, tout d’abord conduit au staff de Imilo Lechanceux. Nous les avons joint le dimanche 12 juin 2016 via une conversation Facebook. C’est le manager et chargé de communication de l’artiste Yannick Sankara qui a bien voulu nous expliquer le « différend » qui les oppose à Mascotte. « À ce que je sache, c’est un certain Luc Bambara qui est l’initiateur de Cocktail au Canada. Il en a parlé à Mascotte qui lui a proposé des artistes parmi lesquels ne figurent pas Imilo et David le Combattant. Luc Bambara, sachant qu’il ne pouvait pas seul réussir l’organisation s’est approché de l’Association des burkinabè de Grand Montréal pour lui donner un coup de main. Les responsables de l’association lui ont suggéré d’ajouter les noms de Imilo et David le Combattant. Une suggestion que Luc Bambara a accepté et a transmis à Mascotte » a indiqué le manager de Imilo Lechanceux avant de poursuivre, «qu’un de mes amis d’enfance, Ibrahim Kaboré qui est dans le bureau de l’association m’a donc fait part du projet et m’a demandé si sa nous intéréssait d’envoyer mon numéro de passeport ainsi que celui de Imilo pour l’invitation. Toute chose que nous avons fait. Il m’a précisé que la condition est que nous payons nos billets d’avion parce qu’ils ne peuvent pas prendre en charge ces billets».

Pour la suite, «je pense que la lettre d’invitation a été envoyé à Mascotte qui, jusqu’à présent ne nous a pas encore transmis pour les démarches du visa» a terminé Yannick Sankara. Nous nous poursuivons notre chemin. Le même dimanche, une trentaine de minutes après la réaction du staff de Imilo Lechanceux, nous nous sommes rendu auprès du staff de David Le Combattant. Avec Jean Marie Nabi dit Zopito, le manager de l’artiste, c’est le même procédé qu’avec Yannick Sankara, via Facebook. À la question de savoir ce qui se passe véritablement avec leur participation à l’émission Cooktail au Canada, Zopito est catégorique. «Rien de rien du tout. Mascotte nous a contacté, nous a expliquer le projet et après il a demandé les références de mon artiste pour le visa et le billet d’avion. Il n’a pas eu le soutien nécessaire et nous a fait le point vendredi 10 juin 2016» a fait savoir le manager de David Le Combattant. « Il s’est battu comme il pouvait mais la priorité du Burkina, ce n’est pas la culture et toi-même tu sais. Après c’est une question d’interprétation et d’analyse » a conclu Jean Marie Nabi Zopito. L’animateur et le producteur de l’émission Cooktail, Mascotte Joseph Tapsoba sera ainsi la troisième partie à être interrogée sur cette affaire. D’abord une première tentative.

Puis, tard dans la nuit, dimanche 12 juin nous avons essayé de joindre successivement Mascotte entre 23h22 et 23h23 sans succès. Le lundi 13 juin 2016 à 9h50 nous avons envoyé un message à l’animateur. 30mn plus tard soit exactement à 10h29 il nous a appelé pour exactement 28mn31 au téléphone. «Je vous remercie pour l’intérêt, mais je ne souhaite vraiment pas réagir sur ce qui se passe. Je ne voudrais pas encore susciter d’autres polémiques » a fait savoir, d’entrée, Mascotte. « Sur ce que vous voyez sur la toile, je veux que des artistes partent au Canada, je bloque d’autres, je n’aimerais pas rentrer dans les détails. Je ne ferai aucune déclaration et je ne répondrai pas sur les réseaux sociaux. Je pense que nous sommes dans un pays démocratique, il y a des lieux pour faire reconnaître ses droits » a ajouté l’animateur de Cooktail. « Il faut que les gens comprennent que c’est une émission de télévision, ce n’est pas un spectacle ou un concert où on parle de « gombo » et autre. Il s’agit pour moi d’aller enregistrer une émission au Canada comme on l’a fait au Sénégal, au Maroc, en France et de venir proposer aux téléspectateurs de la télévision nationale. Si nous avons les moyens nous amenons des artistes musiciens et des acteurs culturels burkinabè pour nouer des contacts pour d’éventuels spectacles.

C’est ce qui est important pour nous. La preuve à Paris nous sommes allés sans un artiste parce qu’il y avait des problèmes de ressources financières qui se posaient. Nous sommes allés enregistrer l’émission avec des artistes burkinabè vivants en France » a-t-il poursuivi. « Il ne faut pas que les gens oublient que je suis le producteur de l’émission depuis 10 ans. Les difficultés que je rencontre personne ne sait. Rien que pour louer le « Reemdoogo » (ndlr la salle où a lieu les enregistrements de Cooktail), ça me coûte 75 000 FCFA. En 10 mois ça me fait 3 000 000 FCFA. Demandez aux artistes, je n’ai jamais pris 1F avec un artiste pour qu’il passe à l’émission malgré le manque de sponsors réels. Mon objectif, c’est de faire hisser la culture burkinabè hors des frontières d’où ces émissions dans ces pays. L’objectif, c’est de pouvoir enregistre cette émission au Canada » a mentionné Mascotte Joseph Tapsoba en fin de conversation. La dernière partie à intervenir a été l’organisateur de Cooktail au Canada, Luc Bambara. Ce dernier a été contacté dans l’après midi du lundi 13 juin 2016 par des échanges de message sur Facebook. Nous n’obtiendront pas grand-chose de lui. « Je reviens d’un voyage hier je ne suis pas encore rentré en contact avec Mascotte. Je vais l’appelé aujourd’hui pour ça. On a une réunion avec le comité pour répondre aux médias » nous a répondu Luc Bambara. Il n’ajoutera rien d’autre à cette réponse. Certainement dans les heures à venir nous en sauront davantage surtout sur la participation ou non de ces artistes, Imilo Lechanceux et David Le Combattant à « Cooktail Montréal » au Québec.


Lamine TRAORE, Radio Omega fm Officiel

source ICI

Related Post

Your reaction

NICE
SAD
FUNNY
OMG
WTF
WOW

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *