JOURNÉE INTETIORNANALE DE LA FEMME RURALE: «NOUS VOULONS DÉVELOPPER LA CONNAISSANCE DES FEMMES RURALES SUR LES OPPORTUNITÉS DE BUSINESS»

33 0

Déclaration de la Présidente Mondiale de la PLAMFE

Le monde entier célèbre, ce jeudi 15 octobre 2020, la Journée Internationale de la Femme Rurale (JIFR). C’est certainement l’un des derniers événements marquants en faveur de la Femme, de l’année. Après la Journée Internationale de la Femme (JIF), le 8 mars, la Journée Internationale de la Femme Africaine (le 31 juillet) et la Journée Internationale de la Jeune Fille (JIJF), le 11 octobre dernier.

Il convient de savoir que la Journée Internationale de la Femme Rurale (JIFR) a été instituée par l’Assemblée générale des Nations par la résolution 62/136 du 18 décembre 2007. Cette Journée reconnaît le « rôle et l’apport importants des femmes rurales, dans la promotion du développement agricole et rural et préconise l’amélioration de la sécurité alimentaire et l’élimination de la pauvreté en milieu rural.

C’est une lapalissade de dire que les femmes jouent un rôle indéniable et de plus en plus reconnu dans la pérennité des foyers et des communautés en zone rurale. Elles constituent une large part de la main d’œuvre agricole, qu’elle soit formelle ou informelle, et elles effectuent la grande majorité des tâches domestiques et des soins (activités non rémunérées) au sein des familles et foyers en zones rurales. Elles contribuent aussi de manière significative à la production agricole, à la sécurité alimentaire et à la nutrition, à la gestion des terres et des ressources naturelles et au renforcement des capacités d’adaptation face aux changements climatiques. Le secrétaire général de l’Onu, Antonio GUTERRES, les appellent « les pionnières de l’énergie verte », c’est-à-dire celles qui sont toujours les premières à adopter de nouvelles techniques agricoles et à intervenir en cas de crise.

Cependant des barrières structurelles et des standards sociaux discriminatoires continuent de restreindre leur pouvoir de décision et la participation au sein des foyers et communautés en zone rurale. Le travail féminin est souvent invisible et non rémunéré et la charge de travail augmente régulièrement. Aujourd’hui encore, l’accès des femmes rurales aux moyens de production, aux services publics tels que l’éducation et la santé, aux infrastructures comme l’eau et les services d’assainissement reste inférieur à celui des hommes.

Au niveau de notre réseau, la Plateforme Mondiale des Femmes Entreprenantes (PLAMFE), nous avons compris cela et nous avons pris à bras le corps les problèmes de la Femme Rurale. Nous voulons aider les femmes en milieu rural à réussir leur transition économique, les aider à passer du statut d’ouvrières agricoles à exploitantes agricoles aux fins de renforcer leur résilience face au changement climatique.

En 2019, nous avons célébrée cette Journée dans le village avec les femmes de Yassap A, dans la sous-préfecture de Lopou (Département de Dabou-région des Grand-Ponts). A cette occasion les femmes dudit village ont reçu une broyeuse de manioc d’une capacité d’1 tonne et 1/2 (un don de notre Président He For She Hamed Koffi Zarour) pour la transformation de l’Attieké, en plus d’une formation sur l’Entrepreneuriat Féminin. Mais avant, il y a eu Gagnoa et Kouibly, en 2017 et Attégouakro, en Pâques en 2018.

Cette année, malgré la Covid, des actions sont prévues dans l’Ouest Montagneux, précisément dans la Région de TonKpi, Cavally et Guémon avec base Logoualé autour du thème : « développement des villes et territoires pour le savoir-faire des femmes ». Ces activités s’inscrivent dans le cadre d’un programme Triennal 2020/2023 de la l’Académie des Femmes, l’un de nos instruments, dirigée par moi-même en partenariat avec AssoEncore du Président Monnint KOULEON et la coopérative ABEBO de la Présidente Adrienne GNANZI, qui est la première bénéficiaire du programme FEES. Ce projet est une déclinaison du concept FEES (femmes, Entrepreneuriat et Economie Solidaire), qui est un programme de gouvernance locale qui vise à aider les femmes constituées en coopérative. C’est un accompagnement personnalisé pour la communauté, une organisation ou une coopérative.

A l’occasion de cette journée, nous voulons encourager les femmes rurales sur les opportunités de business et surtout les femmes du monde entier à s’unir, qu’elles viennent du monde urbain ou rural, les femmes doivent créer une véritable chaîne de solidarité de solidarité au niveau de leur évolution et progression dans la société. C’est pour cela que nous avons le Programme FEES, qui est le ‘’She For She’’, qui permet aux femmes qui sont généralement en ville d’apporter le financement nécessaire aux femmes du monde rural afin qu’elles développent leur production et s’ouvrent à de nouveaux marchés. C’est un défi à relever.

Désirée DJOMAND

Présidente du Conseil d’Administration de la Plateforme Mondiale des Femmes Entreprenantes

Related Post

Comment hydrater des cheveux crépus

Posté par - 7 octobre 2018 0
La solution pour celles et ceux qui ont des cheveux crépus et qui veulent les hydrater : Source:: https://www.afrique-beaute.com/comment-hydrater-des-cheveux-crepus/       

Your reaction

NICE
SAD
FUNNY
OMG
WTF
WOW

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *