Journées Culturelles Burkinabè du Canada 2014 : En pensant au Faso

208 0

La 4ème édition des Journées Culturelles et Économiques Burkinabè du Canada (JCEBC) s’est déroulée cette année dans un contexte très particulier, compte tenu de la situation socio-politique au pays des hommes intègres qui a vu la démission du président Blaise Compaoré, à la suite d’une insurrection populaire.

Un dénouement salué par le public qui a pris d’assaut le Centre des arts Shenkman d’Ottawa. Et, à l’occasion, une minute de silence a été observée en la mémoire des victimes des derniers événements au Faso.

topvisages.net
topvisages.net

Sous le thème «les nouvelles technologies de l’information et de la communication», l’édition 2014 des JCEBC a entretenu, tout le long de ses activités, une ambiance chaleureuse et conviviale. De la table ronde à l’exposition-vente (vitrine du Faso) en passant par le salon du livre africain, la communauté africaine n’a pas boudé son plaisir lors de cette édition délocalisée pour la première fois à Ottawa, la capitale politique du Canada.

Mais pour le sacre de Mlle Alexandrine Silga, élue ambassadrice de la beauté et de la culture burkinabè au Canada, il fallait prendre place à la soirée de gala du samedi 1er novembre à la grande salle du centre Shenkman. Prévue pour 19h00, c’est finalement à 19h35 mn que la soirée a commencé avec l’entrée de l’animatrice de ce gala, Gwen Madiba. Elle amorce le déroulement de la soirée et annonce aussitôt les huit belles filles burkinabè de la diaspora. De la tenue traditionnelle à la tenue européenne en passant par la tenue de ville africaine, les filles ont constamment embelli la fête de par leur grâce. L’épreuve ‘’talent’’ qui a vu l’expression artistique des différentes candidates en chant, musique, danse et photographie… a mis à contribution la matière grise des candidates à travers leur créativité. Et à ce jeu, la prestation tout en slam de la candidate numéro 1, en hommage à son pays natal, a recueilli le plus d’applaudissements dans la salle.  Et au bout du suspense, c’est finalement à Mlle Alexandrine Silga, résidant à Ottawa, que sourit la couronne de Miss Burkina Canada 2014. Un choix du jury diversement apprécié par le public. Mais un choix qui paraît tout de même logique au vu des différentes prestations. Elle a pour 1ère et 2ème dauphine respectivement Mesdemoiselles Mounira Kanazoé et Tania Zabsonré, toutes deux résidentes de Montréal. Une belle fête de la beauté et de la culture qui a bénéficié des prestations du percussionniste Amadou Kienou, du chorégraphe Luc Bambara, de l’humoriste le Grand Maître et du chanteur Boinz…

Dramane K. Denkêss

Source

Related Post

Your reaction

NICE
SAD
FUNNY
OMG
WTF
WOW

Leave a comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *