FESTIVAL DE LA JEUNESSE : Trois porteurs de projets reçoivent des prix

1162 0

Le vendredi 26 mars 2021, le comité général du festival de la jeunesse a organisé une cérémonie de remise de prix aux lauréats du concours de Start-Up. Trois porteurs de projets choisis par les membres du jury ont bénéficié d’une récompense question de les pousser à développer leurs projets au bien de tous.  

C’est dans le cadre enchanteur de l’entreprise BSL communication que s’est tenue la cérémonie de remise de prix aux lauréats du concours de start-up. Fruit du festival de la jeunesse de ouagadougou, ce concours a été organisé dans le but de repérer des jeunes porteurs de projets, les encadrer et les aider à faire grandir leurs projets. En ce sens, 300 candidats ont exposé leurs projets et les membres du jury sur des critères de notations ont sélectionnés sept  pour la finale. Parmi ses finalistes, trois dont les projets jugés meilleurs ont été récompensés par BSL communication et ses partenaires.

Pour les récipiendaires, cette récompense s’accueille avec une très grande joie. Mariam Cherifa SY a remporté le premier prix avec son projet portant sur la valorisation du naturel. Elle nous présente son projet en ces termes « nous avons présenté notre projet de vouloir valoriser le naturel parce que nous pensons que les cheveux naturels et la peau naturelle sont nos identités. il faudrait que chaque homme et chaque femme se sente bien dans sa peau pour cela il faudrait qu’on ait des produits qui respectent notre environnement et tout ce qui l’englobe parce que généralement les produits qui viennent de l’extérieur ne sont pas des produits qui sont adaptés à nous, c’est a dire avec le soleil et la poussière que nous rencontrons il était important pour nous de faire des produits qui feront en sorte que les femmes et les hommes soient bien dans leur peau, qu’ils n’aient pas à penser que leur peau n’est pas assez bien ou que leur cheveux ne sont pas assez bien et tomber dans la dépigmentation ».

UN BUDGET DE 8.000.000 ATTRIBUE AUX LAUREATS

HUGHES GOUGA ATTRIBUANT LE PREMIER PRIX A MARIAM CHERIFA SY

Selon Hughes Kevin GOUBA artiste musicien, par ailleurs promoteur du festival de la jeunesse de Ouagadougou, un budget de 8.000.000 de FCFA a été investi en nature comme en espèce pour donner aux lauréats leur mérite. Dans ces propos, il a rappelé les objectifs de ce dit festival  « partant d’un point de vue général, il faut noter que la majorité de la population burkinabè est jeune et il faut reconnaitre que le taux de chômage est assez élevé au Burkina Faso donc il faut organiser un festival qui vise à promouvoir cette jeunesse afin de permettre à cette jeunesse de s’épanouir et en un deuxième temps permettre à cette jeunesse d’entreprendre parce que aujourd’hui l’entreprenariat est considéré comme la clé du succès »

Pour une première édition, le bilan est bien phénoménal au regard du nombre important des festivaliers car ils étaient plus de 11500 à répondre présent à ce festival. Rendez-vous est ainsi pris pour la deuxième édition avec beaucoup plus d’innovation.

 

Sié Frédéric KAMBOU

Fasoculture.com

 

Related Post

Your reaction

NICE
SAD
FUNNY
OMG
WTF
WOW

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *