Canton de Sindou : Le 4ème  Chef intronisé

28 0

Le 4ème  chef de canton de Sindou a été intronisé le jeudi 1er avril 2021. En plus des autorités de la province et le chef de canton de Banfora, des chefs des villages et canton  de la région une foule immense a pris part à cette cérémonie.

 

C’est après la cérémonie traditionnelle d’intronisation et la première sortie officielle du chef de canton puis son installation dans sa cour par les collèges d’intronisation que les festivités proprement dites ont commencé. Il faut noter que pour les traditions culturelles, les autorités coutumières ont préféré que cela se passe dans la plus grande intimité. Et cela a duré de 6h00mn jusqu’à 10h00mn. En ce qui concerne la seconde partie, à savoir le déroulement des festivités, elle a été plus culturelle. En effet, plusieurs interventions ont été interférées l’une après l’autre par des différentes danses traditionnelles de la région des Cascades.

L’un des temps forts de ce rassemblement a été l’historique du Canton de Sindou et la généalogie de la chefferie cantonale de Sindou. Il ressort que Kalifou Traoré est un professeur d’histoire-géographie et de français à la retraite, titulaire d’une maîtrise en histoire et géographie.  Après les études au lycée national de Tournon,  il obtient son baccalauréat en 1955 avec mention très bien. Kalifou Traoré est rentré au pays pour servir comme enseignant au collège technique de Ouagadougou avant de ce faire affecter comme instituteur à Sabou. En 1958, il repart continuer ces études en lettre-histoire géographie et français à l’école des hautes études d’Abidjan puis à l’école des hautes études à Dakar pour obtenir sa licence en lettre. Au début des années 1970, il est nommé directeur de cabinet du ministre de la santé au Burkina Faso. En 1976, il créa le collège  »Bala  Traoré » à Bobo-Dioulasso devenu par la suite le  »lycée moderne Sya » puis le  »lycée mixe d’Acarville » qu’il cédera à l’Etat burkinabè.

A sa retraite, il a passé 15 ans à donner les cours de renforcement aux élèves des classes d’examen du lycée provincial de Sindou. L’amour de sa majesté pour l’environnement n’est pas à démontrer. La preuve, il a écrit plusieurs œuvres sur le reboisement et sur la protection de l’environnement. En 1978, il a été élu député à l’Assemblée nationale.  Il fut représentant à la 2ème chambre dans les années 2000 avant de servir Sindou comme 1er adjoint au maire. En ce qui concerne la généalogie de la chefferie cantonale, Lémourou Traoré, ancien prisonnier de guerre de razzia, d’ethnie wolosso fut le 1er chef de canton de Sindou au 19ème siècle avant la colonisation. Décédé en 1918, Lémourou Traoré  fut remplacé par Bala Traoré qui régna plus d’un demi-siècle, de 1918 à 1964 et porta le canton à son apogée. Il mourut le 02 octobre 1964 et fut remplacé par son fils ainé el hadj Issouf Traoré,  intronisé le 14 janvier 2005 et décédé en 2015. Ainsi Kalifou Traoré, son frère le succède officiellement ce jour 1er avril 2021.

SOURCE : https://www.aib.media

 

Related Post

Comment hydrater des cheveux crépus

Posted by - 7 octobre 2018 0
La solution pour celles et ceux qui ont des cheveux crépus et qui veulent les hydrater : Source:: https://www.afrique-beaute.com/comment-hydrater-des-cheveux-crepus/       

Your reaction

NICE
SAD
FUNNY
OMG
WTF
WOW

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *