Burkina : des films pour sensibiliser sur les élections

363 0

La 3ème édition du festival Pocket film citoyens a refermé ses portes par la remise des prix aux différents lauréats du Burkina Faso et d’ailleurs ce samedi 21 novembre 2020 à Ouagadougou. Ce sont environ une trentaine de films court métrage qui étaient en compétition dans le but d’interpeller plus d’un sur des élections présidentielles et législatives apaisées.

Démarré durant le mois d’août et ayant pris fin le 10 novembre dernier, ce concours réservé à la production de films pour sensibiliser a connu la participation de nombreux candidats. Dans différentes catégories, il a été question de la production des films à travers le Smartphone avec certaines règles propres au concours. « Il s’agissait d’avoir des fils d’un contenu de 04 minutes qui parlait des élections et du vivre ensemble », a expliqué Kisito Gaméné promoteur du FESPOCIT.

Kisito Gaméné a par ailleurs confié que « ce concours se déroule chaque année avec des hèmes variés mais qui tournent autour des questions de vivre ensemble et cette 3ème édition a été placée sous le coup des élections et après le concours nous avons un forum que nous tenons qui est un forum qui réunit tous les acteurs culturels, tous les acteurs du monde politique quant à nos élections qui vont se tenir le 22 novembre ».

Ces films, le promoteur estime qu’il faut les vulgariser afin d’en faire connaitre le contenu pour une meilleure sensibilisation et surtout un meilleur impact de ces productions. « Ce que nous comptons faire cette année nous allons voir avec au moins une salle de ciné pour une projection avec ces films, suivis de débats autour du contenu », a-t-il dit.

Les lauréats de cette 3ème édition du FESPOCIT

Le Sapeur et Slim 1er

Soumaiila Kaboré allias Soum le sapeur a remporté le prix du meilleur film Pocket à cette édition du FESPOCIT. Il a confié être ravi de l’initiative et est très content de ce premier prix catégorie dramatique. Pour lui, l’enjeu est maintenant plus grand car il s’agira de confirmer ce premier prix qu’il a remporté. « Pour la suite moi je pense très bien que avoir un trophée c’est comme se créer des problèmes cela veut dire que tu n’as plus droit à l’erreur et surtout continuer de travailler de telle sorte à ce que le trophée ne soit pas fade », a-t-il relevé.

Dans la même dynamique, Slim 1er, l’un des lauréats de ce concours s’est réjouit de ce prix. « Je félicite le FESPOCIT d’avoir perpétrer cette tradition qui permet de donner une vitrine aux jeunes qui sont passionnés dans cet art », a-t-il salué. Il a par ailleurs souhaité que ce concours prennent de plus grandes proportions afin d’assurer un accompagnement plus conséquent des jeunes dans leur art.

Rendez-vous a été pris pour la 4ème édition du FESPOCIT et les candidatures sont attendues afin de mettre en lumière l’art de nombreux jeunes Burkinabè.

 

 

 

Related Post

La beauté noire au top mondial

Posted by - 18 juillet 2015 0
Longtemps associé à des commerces ethniques, le marché mondial de la beauté noire connaît une profonde révolution. En France, il…

Your reaction

NICE
SAD
FUNNY
OMG
WTF
WOW

Leave a comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *